Sonic Agency, son et émergence de formes de résistance

18.00

Brandon LaBelle
Essai
Format 13 x 20 cm, 192 pages, 18 euros
isbn : 978-2-492628-09-2
à paraître le 3 octobre 2024

Bientôt disponible

Catégories : ,

Description

Dans un monde dominé par le visuel, la résistance contemporaine serait-elle auditive ? Sonic Agency met en lumière les propriétés du son, invisibles, disruptives et émotionnelles, et se demande si la nature invisible du son pourrait étayer une transformation politique.

Traduction  : Sophie Couronne avec la collaboration de Valérie Vivancos
Publié en anglais en décembre 2020 par Goldsmiths Press, Londres.

Brandon LaBelle
Brandon LaBelle est un artiste américain et théoricien du son dont le travail a influencé le domaine des études sonores. LaBelle est professeur de nouveaux médias à la Faculté des beaux-arts, de musique et de design de l’Université de Bergen depuis 2011.
https://brandonlabelle.net

Extrait :
“Le développement des études sonores en tant que domaine discursif suscite des questions sur ce qui définit le « son », et, par extension, sur la méthodologie employée. Je souhaite aborder ces problématiques en recontextualisant le son et ses débats dans les luttes contemporaines. Je cherche ainsi, non seulement à contribuer à une culture approfondie de la pensée sonore, mais aussi à façonner cette pensée, en la confrontant aux réalités sociales et politiques : les figures et les voix qui s’élèvent, négocient, interfèrent et s’unissent par le biais des outils et de l’imagination sonores. La pensée sonore est-elle susceptible de soutenir les luttes contemporaines ? Quelles positions ou stratégies éthiques et agentives particulières pourrions-nous adopter à partir de nos expériences, celle d’écouter, et d’être entendus ? Les savoirs issus des pratiques sonores pourraient-ils nous aider à aborder les situations de crises, personnelles et politiques ?
Ces questions induisent une perspective permettant d’élargir le champ des études sonores jusqu’aux enjeux de la réalité contemporaine. Je pense qu’une telle recherche s’appuie sur l’observation et l’examen de l’action du son, de son comportement et de son fonctionnement, de ce qu’il évoque, et des modalités dont la subjectivité et les formations sociales sont étayées et agitées par le sens auditif.”