Du Bétail

14.00

Frédéric Arnoux
Littérature
Format 11 x 17 cm, 180 pages, 14 euros
isbn : 978-2-492628-02-3
paru le 4 octobre 2022

Disponible

Catégorie :

Description

La balle dans la tête de Kadhafi, la vente d’Alstom, la coke partout en France… Joss est toujours dans les bons coups. Pour lui, le monde est une vaste salle de spectacle, l’anonymat est son arme, l’ombre son milieu naturel. Son dernier coup d’éclat : lancer sur le marché une cocaïne rose. Son idée de génie : la « Saint-Valentino », une immense fête avec bals populaires et lâchers de Cupidon dans la ville. L’objectif : créer les conditions pour hypnotiser les esprits et faire adhérer la masse à ce qu’il faut consommer. Mais un cartel Mexicain va gâcher la fête…
Après Merdeille (Jou, 2020), Frédéric Arnoux poursuit son entreprise romanesque où se déploie dans une verve truculente sa vision grinçante de la société.

Frédéric Arnoux
Né en 1970. Il est actuellement intermittent dans l’audiovisuel. Avant cela, il a été créatif dans la pub, encore avant, femme de ménage dans une maison de retraite, emballeur de palettes, vendeur de plaquettes publicitaires en porte-à-porte, guetteur d’alarmes dans une usine de pétrochimie, videur de semi-remorque à main nue, plante verte la nuit dans un hôtel… Et pour commencer, il a grandi en bordure de Besançon, entre des vaches et des barres HLM. Il habite aujourd’hui à Paris, à Belleville.
Son livre précédent, Merdeille est paru aux éditions Jou en septembre 2020.

Extrait :
Tout autour, des grouillants par milliers à se faufiler dans la boue dans un enchevêtrement de corps gluants. Groggy, douloureux, le cerveau de Bronzo mélange malaxe réordonne en nappes d’images floues, fluctuantes, ne parvient pas à distinguer ce qui est réel, ce qui ne l’est pas. Tout autour de lui, il le sent le devine, un fatras de substances grasses et glissantes touille la boue. Le moindre déplacement des grouillants résonne dans sa tête en autant d’infimes cliquetis métalliques. Sensation de ne pas pouvoir bouger, impression d’être dans une boîte, noir total. Au toucher, ses doigts identifient du plastique. Depuis combien de temps il est là ? Cinq minutes ? Cinq heures ? Essayer de se souvenir lui défonce le crâne. La lumière crue des néons du garage / un sol peint en vert / des tâches de voitures grises / noires / une Clio rouge / il discutait avec la voisine, oui… peut-être / le coup sur la tête. Et plus rien. Enterrer vivant et filmer l’agonie pour le montrer à ceux qui serait tentés de désobéir, trahir ou la jouer solo, c’est signé.

Informations complémentaires

Poids 0.149 kg
Dimensions 17 × 11 cm